X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Venant des grandes villes chinoises et représentant la presse grand public ou spécialisée dans le ski, une petite délégation composée de journalistes chinois est venue passée quelques heures à Val d’Isère. Après avoir visité les 3 Vallées, les 8 reporters se sont arrêtés quelques heures pour découvrir l’ambiance et l’architecture du village. « Nous n’avons pas skié » nous explique Alain Hong dans un français parfait qu’il a « appris à Pékin sans venir en France ». « Nous avons effectué une balade en raquette avec Pascal Bertrès. Il faut savoir qu’il n’y a pas, pour l’instant, de réelle culture du ski en Chine. Il n’y a que quelques dizaines de milliers de skieurs sur une population de 1 milliard 700 millions de personnes. Et les journalistes présents à ce voyage ne savent pas tous skier. Mais nous avons découvert des paysages magnifiques ». Depuis le 1 septembre 2004, la Chine a allégé les procédures administratives permettant ainsi aux chinois de voyager plus facilement vers l’Europe. Cela ouvre pour le vieux continent de nouvelles perspectives en matière de tourisme. « Pour le moment, les touristes chinois effectuent des voyages d’une semaine permettant, par exemple, de découvrir les capitales européennes. Pour eux, Paris reste la plus belle ville du monde. Il faudra encore attendre un peu pour proposer des voyages à destination unique comme par exemple les destinations skis ». Précisons qu’un avalin est actuellement en Chine. Il prodigue son savoir-faire de moniteur aux futurs enseignants chinois de ski et porte l’image de Val d’Isère dans les stations situées autour de Pékin. Il s’agit de Yann Bobbi qui effectue de cette manière sa deuxième saison dans le pays du soleil levant.