X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Les traits ont vieilli, certes, mais le moniteur des « Bronzés font du ski », reste, à plus de 90 ans, encore très fringant. Avec le sens de l’accueil qu’on lui connaît, il n’hésite pas à nous ouvrir son cœur mais aussi une précieuse enveloppe dans laquelle il a enfermé un trésor. Il s’agit d’un montage photo au format carte postale le représentant avec Michel Blanc dans le film avec un large bord blanc pour permettre au moniteur d’y apposer sa signature : « C’est un belge qui m’a envoyé ça pour que je lui signe, car je reçois toujours des lettres ! Comme c’est bien fait, on en a fait des copies, comma ça, quand on me demande des autographes, je leur donne ça ! » Un vrai pro notre Fernand Bonnevie, un personnage à la verve inimitable et à l’œil rempli d’espièglerie. Aujourd’hui à la retraite mais s’occupant toujours de son jardin, Fernand est devenu, au fil des ans, le personnage le plus interviewé de Val d’Isère, le plus convoité par les journalistes, faisant le régal des chroniqueurs tant les souvenirs qu’il raconte devienne dans ses mots des histoires extraordinaires. Il y a quelques jours, c’est en compagnie d’Yves Rousset Rouard, le producteur du film, qu’il s’est retrouvé devant la caméra de M6. Une rencontre, 27 années après le tournage, chargée d’une belle émotion. Yves Rousset Rouard, ayant depuis concédé les droits de son bébé à Canal +, a pris un réel plaisir à retrouver celui qui restera à jamais le roi du planter de bâton. L’occasion de faire ressortir les bons souvenirs d’un tournage qui aura marqué la vie d’un moniteur de ski devenu, grâce à cela, une icône du cinéma comique français.