X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Le conseil municipal a commencé par une déclaration inattendue de Jean Lou Bonnevie qui a annoncé officiellement son retrait du groupe renouveau de Val (groupe de l’opposition). Son fils a en effet le projet de construire une discothèque et il collabore avec lui en assurant notamment le rôle d’intermédiaire entre celui-ci, habitant Paris, et la commune. De ce fait, il préférait prendre cette décision précisant qu’il ne pouvait pas « se dérober ni à son rôle de père ni à son rôle de conseiller ». Il a assuré les élus de sa loyauté dans sa réflexion communale future en tant qu’élu.
A propos du salon du 4x4, les élus ont rappelé qu’il fallait tirer le bilan de l’édition 2006 à venir pour envisager son avenir qui, selon Claude Régis, « n’est pas certain ».
Les élus ont voté pour l’organisation du Master de pétanque qui coûtera à la commune 60000 Euros, et plus probablement 69000 Euros selon Philippe Caillot parlant pour le coup au nom du Club des Sports. Il s’agit d’un grand tournoi de pétanque avec les meilleurs joueurs mondiaux qui sera retransmis sur les chaînes Sports + et France 3 en juillet prochain.
Les conseillers l’on validé, la station ouvrira du 25 novembre au 1er mai 2007. Le maire précisait que les engagements des sociétés de remontées mécaniques des 2 stations font état de l’aménagement en neige de culture du secteur de Tommeuse assurant ainsi la liaison entre les 2 stations dès le début de saison. Et pour l’été 2007, c’est un peu plus compliqué avec l’ouverture du ski et le parc des sports du centre le 23 juin 2007, puis la remontée mécanique piétonne du Solaise le 1er juillet et l’ouverture totale du 7 juillet au 2 septembre 2007. Philippe caillot précisait qu’il souhaitait voir le Pisaillas ouvrir à la Toussaint, des « aménagements ayant été effectués dans ce but ».
Pour l’hiver prochain, on connaît maintenant le tarif des forfaits de ski. Le conseil a voté l’augmentation moyenne du tarif des forfaits de 2,67%. le prix du forfait de 7 jours passe à 226 Euros. On notera un tarif spécifique pour le début de saison.

Jacques Martinasso a exposé le projet de constructions d’appartements sociaux. Entre les programmes des campanules, des richardes et des Côves, ce sont 120 logements sociaux qui devraient être construits. Les travaux commenceront cette année 2006 pour être terminés pour le début de la saison d’hiver 2007. Le prix de la location souhaité par la commune est de l’ordre de 10 Euros du M².


Juste avant de parler de la patinoire, bon nombre d’élus sont allés travailler, comme par exemple les moniteurs, ou ont quitté la salle sans explications. Cela a failli faire perdre le quorum, puisque seuls 10 conseillers, et il en faut 10, ont pu rester et ont assisté à l’exposé de la lecture du protocole d’accord transactionnel portant sur l’acquisition par la commune des droits réels dans le cadre de la procédure d’expropriation de la servitude de non aedificandi de la patinoire. En clair, la commune a signé un protocole d’accord avec Philippe Bertoli de l’hôtel Christiania et Jean François Marie de l’hôtel la Savoyarde. Ce protocole permet d’indemniser les signataires pour la levée de la servitude de non construction sur la patinoire pour une somme de 17334 Euros. Rappelons que la résidence le Solaise plein sud, le troisième et dernier propriétaire de cette servitude, n’est pas signataire de ce protocole et qu’une procédure sur ce sujet est actuellement en cours.

Enfin, le maire a exposé le problème des mesures compensatoires dans le cadre des championnats du monde de ski en 2009. Cette affaire avait fait le tour du village avec notamment une pétition qui circulait ces derniers jours contre ces mesures compensatoires prévues au Manchet. Le maire est revenu sur le dossier des mesures compensatoires demandées notamment par l’ONF dans le cadre des travaux qui seraient engagés pour la réalisation des pistes 2009. Le maire a précisé que le projet de la Combe Martin était abandonné et que, de ce fait, aucune mesure compensatoire environnementale ne pourrait ainsi être demandée par rapport à ce dossier. Même chose pour la buse d’arrivée du tracé féminin qui finalement ne sera pas réalisée pour des raisons de coûts et d’environnement. Pour les mêmes raisons, le maire déclarait qu’on ne pouvait pour cela accorder à titre compensatoire des mises en places de zones biotopes. De ce fait, le maire a affirmé catégoriquement qu’il refusait toute demande de mise en zones de biotope de terrains communaux, notamment au Manchet comme cela avait été évoqué. Il rajoutait que ce type de demandes de zones de biotope ne devrait plus être acceptées. Xavier Mattis, terminait en rajoutant que l’héritage 2009 devait être une valorisation du Manchet et du patrimoine local ainsi que l’effacement des marques du passé.