X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Les photos des amis disparus ornaient l’entrée de la salle des sports transformée pour la circonstance en salle de cérémonie. On pouvait reconnaître tous ceux qui ont fait partie de la grande famille des pisteurs de Val d’Isère pour qui les présents, revenant du 21ème mémorial, avaient une large pensée. Car le corporatisme de ce métier, un peu différent des autres, est un des moteurs de la réussite de tout un service. Il n’y aurait pas de pisteurs sans « l’esprit des pistes », celui qui rappelle qu’il s’agit d’un métier difficile, dangereux, exigeant souvent une bonne dose de courage. C’est pour ces raisons que le traditionnel Mémorial est aussi chargé d’une intense émotion. Cela ne fait pas oublier la course, celle qui a réuni près d’une centaine de participants, pour laquelle le combat entre les représentants des stations est acharné, car remporter le géant de Val d’Isère, c’est un peu se délecter de la cerise au milieu du gâteau des courses du circuit. Et à ce jeu, c’est un avalin, Vincent Grosset qui s’est imposé. « C’est la première fois que je gagne le Challenge des pisteurs de Val et pour moi, c’est la course la plus importante » nous dit-il « Je dédie ma victoire à mon frère qui nous regarde de là haut et à toute l’équipe de Val car ce qui est important c’est l’équipe. Que je gagne c’est bien, mais que l’équipe de Val remporte le Challenge, c’est ce qu’il y a de plus important ». Grâce à cette victoire, le Challenge est aujourd’hui définitivement acquis pour Val d’Isère. Cela permettra de remettre en jeu un nouveau trophée l’année prochaine.