X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


La session de juillet du Conseil Municipal aura eu un air de marathon. Plus de 3 heures de discussions ont en effet animés les débats. On retiendra principalement les décisions autour du nouveau centre sportif. Le conseil a validé l’avant projet détaillé. Jean Christophe Moris a présenté les nouvelles décisions axées sur une volonté d’économie globale d’un projet présenté à 14,6 Millions d’Euros HT hors maîtrise d’oeuvre. Pour cela, le parking de 20 places a été supprimé, le bassin de natation ne comprendra que 4 lignes d’eau et certaines surfaces seront réduites. Les membres de l’opposition, votant contre ce projet, ont présenté quelques inquiétudes sur le nombre de lignes d’eau affirmant que celui nuirait à l’homologation sportive et que de ce fait, il n’y aurait pas de possibilités d’organiser des compétitions sportives fédérales. Ils ont aussi regretté la suppression du parking, le maire répondant que des solutions de stationnement de véhicules commençaient à se profiler en vue de 2009 avec notamment un parking sous les Richardes de 80 places et le Parking de la Daille. Le conseil a aussi autorisé les travaux pour la construction d’une retenue collinaire à l’ancien altiport du haut de Solaise. Cette retenue sera construite par la Stvi pour alimenter les canons à neige du massif. En fin de réunion, le maire a exposé le compte rendu de la réunion qu’il a eu avec les représentants de la cours régionale des comptes dans le cadre de la gestion par les services de l’état de la régie des pistes de Val. Dans ses conclusions, la cours des comptes a exigé une politique d’économies du budget de la régie en encourageant un renouvellement des chenillettes moins fréquent et une économie dans les charges de fonctionnement, notamment celle liées aux emplois saisonniers. « Si on veut conserver une régie autonome, il n’y pas d’autres formules que d’économiser » précisait le maire de Val. Enfin, en questions diverses, le maire a indiqué l’évolution du dossier de la patinoire précisant que la DUP suite à l’enquête publique était imminente et qu’il attendait début août la décision du délibéré suite à l’audience du 6 juillet dernier au tribunal d’Albertville de la demande de la levée de l’astreinte engagée par la co-propriété de Solaise Plein Sud.