X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


En insistant sur l’intégration raisonnée de l’homme dans son environnement, Pierre Ostian, le présentateur de la 7ème édition du Festival Grandeur Nature, a établi les bases de la nouvelle mouture du grand rendez-vous de l’été consacré à la nature à Val d’Isère. « Le festival n’est pas militant, il montre juste la diversité de l’homme face à son environnement ». Le discours se veut simple et le festival tend vers la démonstration de la réalité des choses, qu’elles soient belles ou qu’elles dérangent. Pour appuyer cet état d’esprit, le journaliste a présenté les membres du jury, présidé par Laurent Bignolas, qui devront, en même temps que le public, désigner la meilleure représentation cinématographique de l’évènement. Parmi ces membres, Jérémie Pichon représente l’association Mountain Riders. Il s’est exprimé dans un discours tendant à poser le doigt sur l’urgence d’une prise de conscience collective face aux dangers engendrés par les conforts et attitudes écologiquement incorrects. Avec ces propos, le Festival prend un virage plus didactique et s’inscrit ainsi dans le chemin d’un monde meilleur géré par des hommes plus sages.