X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Après Firmin Margherio qui était l’un de ses grands amis, Albert Dumas, 48h plus tard, vient de tirer sa révérence. Le « Père Dumas » comme on l’appelait au pays est mort sereinement ce matin à 10h dans sa maison. Le matin même, il avait demandé à sa femme, Denise, avec qui il était marié depuis 63 ans de lui préparer une omelette et un citron pressé. Le temps d’aller chercher les œufs chez la voisine, et Albert avait rendu son dernier soupir. Albert Dumas était un de ceux qui a marqué la vie locale de Val d’Isère. Arrivés sans un sou au pays, juste après leur voyage de noces, Denise et Albert s’installe tout d’abord à Tignes puis, très vite le couple rejoint Val d’Isère. De fil en aiguille, Denise monte la garderie pour enfant le « Petit Poucet » et Albert crée le bar « Le Foyer du Ski » en 1961, un baraquement qu’il transforme peu à peu en hôtel restaurant qui deviendra plus tard le « Relais du Ski », un établissement très ancré dans le cœur des avalins. Fidèle lecteur du canard enchaîné dont il ne se séparait pas, Albert était un « titilleur » de la politique, très marqué à gauche dans une communauté plutôt de droite. Les conversations politiques étaient toujours très hautes en couleur. C’est lui qui, à l’époque, avait emmené le Curé Charvin à Moscou pour découvrir la vie de ce qui était encore l’URSS. Albert, c’était un cœur gros comme ça. Il aimait la vie, les amis, les bons repas, les voitures. Il avait été de ceux qui avait promu la pratique du 4x4 à Val d’Isère. Il nous a quittés dans sa 89ème année. La cérémonie religieuse se déroulera en l’église de Val d’Isère jeudi à 15h. Il sera ensuite incinéré et ses cendres seront dispersées dans le jardin du souvenir du cimetière de Val d’Isère.