X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Le Salon de Val d’Isère qui se déroule en ce moment est à la croisée des chemins. Les changements de dates et les nouvelles réglementations de la pratique de Tout Terrain ont donné un ton différent à ce qui reste, ne l’oublions pas, la plus importante manifestation populaire de l’été en Tarentaise. Les changements de dates, tout d’abord. La principale incertitude de cette modification de dates, souhaitée principalement par les constructeurs, reste la fréquentation. Si l’on se réfère aux premiers jours du Salon, les aficionados du Tout Terrain sont toujours là. Les badauds, en revanche, sont moins nombreux. Cela arrange finalement assez bien les exposants. Ils ont ainsi plus de temps pour s’occuper de leurs clients et les essais d’altitude ont moins le goût de « tour de manège ». Les nouvelles réglementations, ensuite. Cette nouvelle mouture du Salon remet en avant plan la pratique du Tout Terrain, plus ou moins effacée ces dernières années par la folie SUV, les gros 4x4 des routes. Et, paradoxalement, c’est la réglementation qui réveille ce désir d’évasion hors des sentiers battus. Les pratiquants de cette activité revendique aujourd’hui une conduite raisonnée du 4x4 en chemin alors même que la législation semble vouloir l’interdire définitivement. Le débat est lancé au nom de la liberté de circuler et en échange d’une pratique sage du tout chemin. Tous ces éléments donnent au Salon un goût très agréable de renouveau, comme si la manifestation était aujourd’hui sur une nouvelle rampe de lancement dont on ne connaît néanmoins pas la destination. En effet, prudent, l’organisateur du Salon, Raphael Audhoui, levait, lors de la cérémonie d’ouverture, le verre de l’amitié en précisant «Buvons à la réussite de ce Salon, et à l’avenir…peut être ».