X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


La session du conseil municipal du mois de juin qui s’est déroulée mardi soir devait, en priorité, aborder le lourd dossier du PLU, le plan local d’urbanisme. En effet, le maire a annoncé que par décision du tribunal administratif de Grenoble en date du 25 mai dernier, le PLU avait été invalidé. Marc Bauer a exposé que les raisons de la décision du tribunal avaient été motivées par des problèmes de formes et de droits. Pour la forme, le tribunal a estimé que les objectifs ne sont pas assez précis et la concertation insuffisante. Pour ce qui est du droit, le COS lié à ce PLU avait un caractère incitatif pour les résidences de tourisme, ce qui n’est pas une entité reconnue dans le code d’urbanisme. De même, le COS était incitatif pour les logements sociaux, ce qui n’est pas non plus une nomination reconnue. Enfin, la résidence les Silènes étaient intégrée au quartier des Richardes, ce qui était considéré comme dévalorisant par les propriétaires. Il faut dire que le PLU, voté par l’ancienne municipalité, a été attaqué par de nombreux plaignants. Les co-propriétés du rond Point des pistes 1 et 3, de l’Illaz, du Chalet de l’Illaz, des Silènes, de l’Ancolie, des Andes, de l’immeuble du Dôme et 2 co-propriétaires avaient déposé un recours. Sans PLU, la commune revient donc à l’ancien POS de 1990 et doit aujourd’hui le mettre en accord avec le nouveau Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui exige un certain travail avant de revenir à la proposition d’un nouveau PLU. Le maire a temporisé cette décision en précisant que cette décision était pour la commune l’occasion de retravailler sur un nouveau PLU, ce qui allait permettre de le mettre ainsi en accord avec les objectifs de la majorité. La rénovation du coin, le dossier UTN du projet de la Daille, les logements de mixité, la rénovation des bâtiments des années 70-80 et le soutien pour les hébergeurs professionnels et commerces de services seront les fers de lance de cette nouvelle mouture. Le maire a d’autre part signifié qu’une large communication et concertation avec la population serait effectuée en cette occasion.