X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Passionné d’art, Fred Delval est instituteur en classe de CM2 à l’école élémentaire de Val d’Isère. Il est aussi un sportif endurant, taillé à la serpe pour effectuer des parcours de montagne au long cours ou des virées à vélo sur longue distance. L’année dernière, il avait déjà testé ses capacités physiques en parcourant la route des Alpes depuis Genève jusqu’à Nice. Cette année, le pari était plus fou encore. Faire le Tour de France complet, le tout sous le couperet et la passion du chrono. Parti de Carvin dans le Nord le 3 juillet à minuit, il rejoint ce village au bout de 20 jours et 8 heures de « selle ». Son périple, connu par tous ceux qui tentent un jour cette expérience en solitaire, lui aura finalement permis de réaliser à la seule force de la pédale les 4909 kilomètres traversant de part en part les Pyrénées et les Alpes et longeant le plus possible les côtes. Pour comparaison, les coureurs du Tour de France ne réalisent que 3840 kilomètres. Arrivé le jour même à Val d’Isère, Fred était légèrement amaigri mais gardait un sourire dynamique. « Curieusement, je ne me sens pas tellement fatigué, j’ai perdu 4 ou 5 kg, j’ai roulé en moyenne 12h à 13h par jour, une moyenne de 240 km par jour et l’équivalent de 3 Cols de l’Iseran par jour en dénivelé. J’avais 5000 kilomètres d’entraînement, ma plus grosse distance était de 300 kilomètres et là, pendant le Tour, j’ai réalisé 5 étapes de plus de 300 km. J’ai toujours rêvé de faire ça, mais 4900 kilomètres, c’est une grande aventure » devait nous confiait Fred à son arrivée en rajoutant « Le secret est de se lever tôt, vers 2h ou 3 h et de parcourir 100 kilomètres avant 8h ». Il n’est pas aujourd’hui exclu que Fred récidive l’année prochaine en tentant de battre son propre record et frôler ceux des meilleurs de la spécialité qui ont mis 14 jours pour effectuer la grande boucle de la France.