X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


5h et ¼, le dernier conseil municipal de Val d’Isère aura battu des records de durée. Néanmoins, c’est aussi là le témoignage d’un échange certain de points de vue entre les représentants de la commune. Les discussions n’ont en effet pas manqué autour des dossiers aux conséquences importantes pour l’avenir de la commune. Tout a commencé par le vote des budgets supplémentaires, avec la répartition habituelle des votes entre la majorité se prononçant pour et l’opposition contre. On retiendra néanmoins le vote de la Saem Sogelvadi qui présentait ses prévisions pour l’année à venir. La Société d’économie mixte gérant notamment les services de Val (Piscine, service des sports, etc…) n’a pas reçu l’approbation de ce budget principal prévisionnel, à la grande surprise des observateurs. Annonçant le départ de 3 médecins de Val, les élus, dont Serge Paquin, émettaient des réserves sur le fonctionnement actuel du Village Médical pensant « qu’il aurait mieux valu que ce Village appartienne à la commune» puisque c’est elle qui en avait émis l’idée. Xavier Mattis présentait de son côté le Plan Qualité Routes en déplorant le manque d’avancées d’un projet qui avait été mal évalué dès le départ. « On est tous favorables au contournement de Bourg St Maurice mais nous posons nos conditions, sinon on arrête de payer ». L’élu en charge du dossier précisait que la commune de Val avec la STVI intervenaient dans une grande partie du financement de ce Plan Qualité Route « qui était dépensé ailleurs ». Val exige notamment un carrefour à 2 niveaux à l’intersection entre la route des Arcs et de Val d’Isère et non pas un rond point giratoire qui ne résout pas les embouteillages. Le maire annonçait d’autre part la création de la communauté de commune au 1er janvier prochain et les statuts de cet organisme remplaçant le SIVOM ont été validés. Les élus abordaient ensuite le Salon du 4x4 pour lequel le conseil devait approuver le choix d’un nouvel organisateur. Après l’édition de cet été, les élus, en collaboration avec les acteurs économiques de la station, avaient fait le constat d’apporter de nouvelles idées dans la manifestation. Les avalins étaient tombés d’accord pour organiser un Salon en 4 points névralgiques de la station : la plaine de la Daille pour l’exposition statique, le Centre du Village pour les animations, une zone d’essai SUV derrière le Val village et jusqu’à la Legettaz et une zone d’essai 4x4 sur la zone de Bellevarde. Claude Régis précisait dans sa présentation du dossier que, à son grand regret, le Groupe Audhoui, organisateur du Salon depuis 1984, n’avait pas répondu à l’appel à candidature lancé pour ce projet. Après avoir auditionné 2 candidats, les élus en charge du dossier proposait de retenir celle de la SEPELCOM (Général de Location implantée à Lyon et organisatrice du Salon de Lyon) à la faveur de celle de Yohann Kerkoff. Finalement, les élus se prononçaient contre ce projet par 7 voix contre 6, le reste des élus s’étant abstenus ou n’ayant pas pris part au vote. La sortie du Conseil apportait ainsi un certain nombre de questions quant à l’avenir de cette manifestation. En fin de conseil, et questions diverses, Michel Giraudy, directeur de station et Emmanuel Cordival, Directeur général des services, présentaient les nouvelles mesures concernant la prévention de la Gastro-entérite dans les fortes périodes touristiques, dossier pour lequel nous reviendrons plus tard dans nos lignes. Benoit Launay