X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


Le soleil est au rendez-vous ce matin sur la Face de Bellevarde à l’occasion du Géant du Critérium de la Première Neige comptant pour la Coupe du Monde de Ski hommes. La carte postale de montagne sera superbe, tout en émerveillement. Pour en arriver là, outre le fait qu’une météo splendide favorise la beauté du site, il aura néanmoins fallu que Val d’Isère relève les manches depuis près de 3 semaines. 30 pisteurs à temps plein accompagnés des nivoculteurs de la STVI et aidés par une armada de moniteurs et des personnels du Club des Sports sont sur le terrain depuis début novembre pour monter le cirque blanc accueillant les meilleurs skieur du monde. Moins de pression tout de même que pour les années précédentes. Sans la descente, non programmée cette année, le travail exige, certes, une rigueur absolue réglée au millimètre mais un travail « allégé » par rapport à l’exigence d’une descente pour laquelle les conditions de sécurité demande un déploiement en filets de haute sécurité d’un niveau supérieur. L’ordre de marche est le suivant. Dès les premiers froids, la STVI produit de la neige de culture dans le mode humide afin d’assurer une couche bien adhérente au sol. Val s’orne à ce moment-là de « terrils » de neige haut de 15 mètres. Les machines de la régie des pistes étalent ensuite la neige en la mélangeant à la neige naturelle. Un fois la couche suffisamment épaisse, les préparateurs lui injectent de l’eau sous pression afin de la glacer donnant ainsi une chance égale à tous les compétiteurs. Attention, affûtage des skis obligatoire sinon dérapages incontrôlés. Toute neige naturelle supplémentaire sera par la suite chassée de la piste. Puis, le groupe installe les filets, l’aire d’arrivée et tous les éléments de promotions et de télévision. La Face est prête, les jeux sont faits et le public ne verra de cette fête qu’une belle compétition de ski sous un soleil éclatant.