X (FERMER)

« Retour aux Infos Avalines


7h du matin, les personnels de la STVI mettent en marche le téléphérique de l’Olympique. Dans les cabines, quelques 30 pisteurs, membres du Club des Sports et nivoculteurs. Il neige fort en ce début du mois de décembre et le vent ne fait pas de cadeau. Tout ce petit monde s’apprête, sous la direction de Gérard Vuillermoz, à préparer la piste de Bellevarde en vue des épreuves de la Coupe du Monde de Ski. Le programme du jour prévoit l’injection de la piste, un travail titanesque qui consiste à mettre de l’eau sous pression à même la neige avec un tube long de 5 mètres. L’opération va durer 4 jours jusqu’à 22h tous les soirs, sous les projecteurs. Tout le tracé se fait comme ça, à la main et à la force des bras des hommes. Le Critérium, c’est ça. Un déploiement humain au service de la réussite de l’événement. Car le Critérium fait partie du patrimoine avalin. C’est lui qui donne vraiment le coup d’envoi à la saison. Les hôtels ouvrent et on n’y trouve plus aucune chambre de libre. Au total, 6000 personnes gravitent autour de la manifestation. A cela, il faut rajouter le public. Avec un budget de 1,2 million, le Critérium mobilise directement 400 personnes dont 110 volontaires, 30 pisteurs, 40 moniteurs, 12 nivoculteurs plus tous les prestataires.